Nos tutelles

CNRS UNS

Nos partenaires

ILF MSHS-SE

Rechercher




Accueil > Actualités > Le Cycle BCL > Pourquoi une linguistique de l’expressivité ?

Cycle BCL : Dominique Legallois

Pourquoi une linguistique de l’expressivité ?

Mercredi 10 juin 2015

Pourquoi une linguistique de l'expressivité ?

Dans son étude sur l’exclamative, Robert Martin écrivait : « des notions comme celles d’affectivité ou d’expressivité ont un contenu si vague qu’elles découragent d’avance toute tentative de définition » (R. Martin, Langage et croyance, 1987 : 94).

Les propos de Martin sont foncièrement justes – l’expressivité ne se laisse pas appréhender sans une certaine forme... d’impressionnisme.

Le but de cette communication est pourtant de plaider en faveur d’une « linguistique de l’expressivité ». Phénomène substantiel au langage, l’expressivité – en dépit des problèmes de définition – doit constituer un objet d’étude privilégié pour toute linguistique soucieuse d’analyser les formes en usage, à partir de leurs motivations anthropologiques inhérentes.

Dans Legallois et François 2012, nous avons proposé de décliner le phénomène expressif sous trois modes complémentaires :

1- le mode pathémique : exprimer des émotions. Il s’agit là du mode traditionnellement associé à l’expressivité, depuis – au moins – les fonctions expressives de Bühler ou Jakobson.
2- Le mode mimésique : faire voir. Ce mode a été un enjeu particulièrement important dans les rhétoriques grecques et latines.
3- Le mode éthique : « s’exprimer ». L’expressivité est fondamentalement une expression de soi.

Je donnerai des précisions, dans la communication, sur ces trois modes qui sont très souvent imbriqués, et qui façonnent l’expressivité à des degrés variés. Je montrerai que cette division est pertinente pour appréhender plusieurs phénomènes, apparemment étrangers les uns aux autres, notamment : la narration, l’exclamation, la cohésion textuelle.

BALLY Ch., Le langage et la vie, Genève, Atar, 1913
DANBLON E., Fonction persuasive anthropologie du discours rhétorique, Paris, A Colin, 2005
HÜBLER A, The Expressivity of Grammar : Grammatical Devices Expressing Emotion Across Time, de Gruyter Mouton, 1998
JAKOBSON R. « Linguistics and Poetics », in T. Sebeok, ed., Style in Language, Cambridge : M.I.T. Press, 1960, P.350-377
KLEIBER G., « Sémiotique de L’interjection », Langages n°161, 2006, p. 10-23 LAMBRECHT K., “‘What, me worry ?’ Mad Magazine sentences revisited.” , Proc. 16th Annu. Meet.Berkeley Linguist. Soc., University of California, 1990, p. 215–228
LACHERET A et LEGALLOIS D., "Expressivité vocale et grammaire : comment le symbolique construit le prosodique ?" La voix dans tous ses états, Lambert Lucas, 2013
LEGALLOIS D. (article cherche revue) « Évidence, expressivité, rythme et corps : le texte comme objet de perception »
LEGALLOIS D. « From grammaticalization to expressive constructions : the case of histoire de + inf. » In Bouveret M. et Legallois D. Constructions in French, Amsterdam, Benjamins, 2012
LEGALLOIS D. et François J., 2012, « Définition et illustration de la notion d’expressivité en linguistique » in Hommage au Professeur C. Guimier, Presses Universitaires de Rennes
LÉON P., Précis de phonostylistique parole et expressivité, Paris, Nathan, 1993
MARTIN R. Langage et croyance : les "univers de croyance" dans la théorie sémantique Bruxelles ; Liège : P. Mardaga, 1987
MAYNARD K. S.Linguistic emotivity : Centrality of place, the topic-comment dynamic, and an ideology of pathos in Japanese discourse. John Benjamins Publishing Company.
MILNER J.C. De la syntaxe à l’interprétation, Le Seuil, collection « Travaux linguistiques », 1978
MONNERET Ph. Expressivité et image : retour sur la conception guillaumienne de l’expressivité, in L . Gautier et Ph. Monneret, La fonction expressive, volume 2, Besançon, Presses Universitaires de Franche-Comté, 2010
PAULIN C. Fonction expressive Volume 1, Presses universitaires de Franche-Comté , 2007 RUWET N. Grammaire des insultes, Paris, Le Seuil, 1982.
TRAUGOTT E. "From propositional to textual and expressive meanings ; Some semantic- pragmatic aspects of grammaticalization", in Winfred P. Lehmann and Yakov Malkiel, eds., Perspectives on Historical Linguistics. Amsterdam : Benjamins, 245-271, 1982.
WERNER H. On expressive language. Worcester, MA : Clark University Press, 1955.


Dominique Legallois, Université de Caen, Crisco.
Mercredi 10 juin 2015, 10h00–12h30, salle 213.
Conférence du Cycle BCL organisée par Julia BENHAMOU.

publié par Trinidad Acha - mis à jour le