Nos tutelles

CNRS UNS

Nos partenaires

ILF MSHS-SE

Rechercher




Accueil > Formation > Doctorat > Thèses en cours > Doxa et contredoxa dans la construction du territoire discursif du Front national (2000-2015)

Camille Bouzereau [2015 - ]

Doxa et contredoxa dans la construction du territoire discursif du Front national (2000-2015)

Sous la direction de Damon Mayaffre et Geneviève Salvan

L’objectif principal de ma thèse repose sur la caractérisation linguistique du discours du Front National durant les années 2000 à travers l’analyse du positionnement des locuteurs principaux du parti face à la doxa et la contredoxa. Ma thèse part de l’hypothèse que le locuteur FN construit son discours à travers trois stratégies discursives : celle de l’uniformisation du discours d’autrui, celle de la réécriture de ces discours et enfin celle de la mise en confrontation des discours d’autrui devenus doxa projetée face à la contredoxa que le Front National entend incarner. À cette fin, j’ai choisi une approche à la fois pragma-énonciative et logométrique. Cette double approche requiert une redéfinition linguistique de la notion de doxa ainsi que l’usage des méthodes statistiques de mon laboratoire (index fréquentiel, calcul des cooccurrences, distance intertextuelle). Mon corpus est constitué des discours officiels (meetings), des conférences de presse, des interviews télévisées et radiophoniques du président du Front National de janvier 2000 à mars 2015, ainsi que des tracts et des slogans.
 
Mots clés : doxa, doxa incarnée, doxa projetée, ON-locuteur, EUX(tous)-locuteurs, dialogisme, territoire discursif, contrediscours

publié par Pierre-Aurélien GEORGES - mis à jour le