Nos tutelles

CNRS UNS

Nos partenaires

ILF MSHS-SE

Rechercher




Accueil > Formation > Doctorat > Thèses en cours > Les procédures de fictionnalisation dans l’oeuvre romanesque de Boris Vian

Cécile Pajona [2013 - ]

Les procédures de fictionnalisation dans l’oeuvre romanesque de Boris Vian

Sous la direction de Geneviève Salvan

Au croisement entre linguistique de l’énonciation et stylistique, ma thèse porte sur la création fictionnelle dans les romans signés Boris Vian. Le corpus, volontairement restreint à un genre et à un auteur particulier, me permettra de faire une étude d’envergure sur la langue de Vian et d’en comprendre la particularité. En partant du constat que l’immersion fictionnelle chez Vian peut être le lieu d’un échec, l’étude se centre sur les outils de la fictionnalisation chez cet auteur particulier. La fictionnalisation semble en effet être la clé du style de l’auteur. Retour ligne automatique
Vian est en effet un auteur particulier : inclasser et inclassable, la réception de son œuvre reste fluctuante. Tantôt huée, tantôt adulée, elle ne fait pas consensus. Et pour cause, son univers déconcertant, entre réalisme exacerbé, merveilleux, fantastique, fantaisie, est représentatif d’un choix d’écriture de l’auteur, refusant la norme.Retour ligne automatique
L’approche énonciative et pragmatique de ce travail vise à faire émerger des outils du langage propres à faire entrer le lecteur dans la fiction. Retour ligne automatique
En partant d’une étude des lieux textuels de la fictionnalisation (incipit, excipit, titres,…), ce travail cherche à comprendre la construction de l’univers vianesque en s’intéressant au décrochage possible du lecteur, pour finalement, définir le style de Boris Vian.
 

publié par Pierre-Aurélien GEORGES - mis à jour le