Nos tutelles

CNRS UNS

Nos partenaires

ILF MSHS-SE

Rechercher




Accueil > Pages Perso > Sylvie Mellet

Sylvie Mellet

DR -  CNRS

CV


ETUDES et DIPLOMES :

1973-1975 : Classes préparatoires aux lycées Saint-Sernin et Fermat de Toulouse

1975 :  Entrée à l’Ecole Normale Supérieure de Jeunes Filles (classée 9ème)

1978 : Agrégation de grammaire, option langues anciennes (reçue 3ème)

1987 : Doctorat d’Etat ès Lettres et Sciences humaines avec la mention « Très honorable » avec félicitations à l’unanimité du jury pour la soutenance, à Paris IV, d’une thèse consacrée à L’imparfait de l’indicatif en latin classique ; temps, aspect et modalité, sous la direction de Guy Serbat. Jury : A. Culioli, É. Évrard, P. Flobert, Ch. Guiraud, G. Serbat.

 

CARRIERE PROFESSIONNELLE :

1981-1983 : Enseignement en collège, à Aubevoie (Seine-Maritime)

 Cours de linguistique latine en heures complémentaires à Paris III et Paris IV

1984 : Recrutement comme Chargé de recherche au CNRS et rattachement au Centre Alfred Ernout de Paris IV (section 32)

1993 : Mobilité géographique et thématique : rattachement à l’équipe de « Statistique linguistique » (UPR 6861, section 34) dirigée par Étienne Brunet à Nice

1997 : Promotion comme Directeur de recherche, 2ème classe

1999 : Passage en section 34

 

DISTINCTION :

1988 : Médaille de bronze du CNRS

 

PRINCIPALES RESPONSABILITES DE GESTION ET DE MANAGEMENT DE LA RECHERCHE :

1996-2003 : Directrice de BCL, « Bases, Corpus et Langage » (UMR 7320, Nice)

2004 - … : Directrice de l’équipe « Linguistique de l’énonciation » de BCL

2008 - … :  Co-responsable du master recherche Linguistique de Nice

2006-2009 :  Directrice adjointe de la MSH de Nice

2008-2012 : Elue au Conseil Scientifique de l’Université Nice – Sophia Antipolis

2008-2012 : Elue au Comité National de la Recherche Scientifique en section 34

2008-2012 : Elue au Comité National de la Recherche Scientifique en CID 44

 

PRINCIPALES RESPONSABILITES EDITORIALES ET DIFFUSION DE LA RECHERCHE :

1980-1997 : Secrétariat général de l’Information Grammaticale

1988-1993 : Co-direction, avec G. Serbat, de la collection ‘Bibliothèque de l’Information Grammaticale’ (éditée par Peeters)

1992-1997 : Rédaction en chef de l’Information Grammaticale

1992-1995 : Participation au comité de rédaction de Faits de Langues

2001-  :  Création et responsabilité éditoriale de la revue Corpus.

2006-  : Membre du Comité de pilotage du portail REVEL, portail des revues électroniques de l’Université de Nice, partenaire du portail REVUES.org

Membre du comité de rédaction ou de lecture de diverses revues : Cahiers Chronos, Semen, Cahiers de Praxématique

Membre du comité international scientifique permanent des JADT (Journées d’Analyse statistique des Données Textuelles)

COORDINATION D’OUVRAGES COLLECTIFS

Etudes de linguistique générale et de linguistique latine offertes en hommage à Guy Serbat, Paris - Louvain, B.I.G. - Peeters, 1987 (textes réunis par S. Mellet).

 La validité des catégories attachées au verbe, collection « Lingua Latina », volume 1, Paris, P.U.P.S., 1992 (textes réunis et présentés par C. Moussy et S. Mellet).

 Mellet S., Joffre M.-D., Serbat G. : Le signifié du verbe latin, Coll. « Grammaire fondamentale du latin », Paris – Louvain : Peeters, 1995.

 Les Zoonymes, actes du colloque de Nice (janvier 1997), Nice, Publications de la Faculté des Lettres, collection du LAMA, 1997 (textes réunis et présentés par S. Mellet).

 Mots chiffrés et déchiffrés, Mélanges offerts à Étienne Brunet, Paris : Champion, 1998 (textes réunis par S. Mellet et M. Vuillaume).

 « Le style indirect libre et ses contextes  », Cahiers Chronos n°5, Amsterdam – Atlanta : Rodopi, 2000 (textes réunis et présentés par S. Mellet et M. Vuillaume).

 «  Modes de repérages temporels  », Cahiers Chronos n°11, Amsterdam – Atlanta : Rodopi, 2003 (actes du 4ème colloque Chronos, textes réunis par S. Mellet et M. Vuillaume et présentés par S. Mellet).

Bres J., Haillet P.-P., Mellet S., Nølke H. & Rosier L. (éds.), Dialogisme, polyphonie : approches linguistiques (actes du colloque international, Cerisy, 2-9 septembre 2004). Bruxelles : Duculot, 2005.

Mellet S. (dir.), (2008). Concession et dialogisme. Les connecteurs concessifs à l’épreuve des corpus. Berne : Peter Lang.

COORDINATION de NUMEROS DE REVUES

«  Temps verbaux et temporalité  », L’Information grammaticale 38, juin 1988 (numéro coordonné par S. Mellet).

«  La linguistique de l’énonciation  », L’Information grammaticale 55, octobre 1992 (numéro coordonné et présenté par S. Mellet).

« Traitement automatique et analyse des textes », Travaux du Cercle linguistique de Nice 16, 1994 (numéro coordonné par S. Mellet).

«  Quelques études de pragmatique littéraire  », Travaux du Cercle Linguistique de Nice 18, 1996 (numéro coordonné par S. Mellet).

«  Corpus et recherches linguistiques  », Corpus 1, 2002 (numéro coordonné et présenté par S. Mellet).

« Les distances intertextuelles », Corpus 2, 2003 (numéro présenté par J.P. Barthélémy, X. Luong et S. Mellet).

« Topologie et topographie textuelles », Lexicometrica 7, 2008 (numéro coordonné et présenté par S. Mellet).

« New Approaches in Textual Linguistics », Belgian Journal of Linguistics 23, 2009 (numéro coordonné et présenté par S. Mellet et D. Longrée).

« Dialogisme et marqueurs grammaticaux », Langue Française, 163, 2009 (numéro coordonné et présenté par J. Bres et S. Mellet).

Thèmes de recherche / mots clés

mots cles

Enonciation, dialogisme, altérité

Statistique linguistique, topologie textuelle

Latin, français

 

cadre général

Mon activité de recherche s’organise autour de deux axes fondamentaux :

- l’analyse sémantique des catégories grammaticales et des marqueurs énonciatifs ;

- le traitement quantitatif de ces mêmes catégories grammaticales dans les grands corpus textuels, lemmatisés et étiquetés.

C’est la sémantique grammaticale qui a d’abord été le principal objet de mes recherches, avec notamment une thèse sur l’imparfait de l’indicatif en latin, suivie de plusieurs travaux consacrés aux temps verbaux et à l’aspect, en latin et en français. Le cadre théorique de référence de ces travaux était – et reste – la Théorie des Opérations Enonciatives (TOE) d’Antoine Culioli. Mais, travaillant sur une langue morte , j’ai compris dès mon travail de thèse que les manipulations des paradigmes d’énoncés, propres à la méthodologie culiolienne, ne pouvaient suffire à assurer les analyses et qu’elles pouvaient avantageusement être remplacées ou soutenues par un travail sur corpus textuels pourvu que celui-ci fasse appel à des outils adaptés, propres à embrasser de manière globale et pointue à la fois l’ensemble des données observées. Et, de fait, les méthodes de la statistique linguistique fournissent des pistes intéressantes sur la distribution en contexte des phénomènes observés, notamment à travers l’étude des cooccurrences et des corrélats ; l’exploitation systématique des données quantitatives permet ainsi de passer d’un travail sur paradigmes d’énoncés forgés par le linguiste à un travail sur occurrences attestées, tout en conservant l’essentiel de la méthode heuristique culiolienne. L’intérêt de ce croisement disciplinaire, associant le traitement quantitatif et l’analyse énonciative, se manifeste tout particulièrement lors de l’examen de micro-systèmes mettant en concurrence des formes quasi synonymes ; l’étude des conjonctions concessives et des conjonctions causales du latin classique, celle des connecteurs concessifs adverbiaux du français en ont fourni la preuve, en différenciant très nettement les emplois et le signifié de formes jusqu’ici réputées équivalentes.

Ma recherche se situe donc à l’interface de la linguistique théorique, de la philologie classique, de la statistique linguistique et du traitement automatique des corpus informatisés.


 

Recherches actuelles

1. sémantique grammaticale

Mes principaux objets d’étude dans ce domaine sont :

- L’analyse énonciatives des temps verbaux et de l’aspect, en français et en latin

- L’analyse des connecteurs (particulièrement de temps, de cause et de concession), en français et en latin

- L’expression du dialogisme et de son inscription en langue, en confrontation avec le concept d’altérité

- L’approfondissement du concept culiolien de frontière notionnelle et de sa puissance explicative

 

2. Traitement quantitatif des données textuelles et topologie textuelle

Mes principaux apports dans le domaine sont :

- le développement et l’application de calculs statistiques adaptés aux spécificités de la distribution des catégories grammaticales dans les textes (assez sensiblement différente de celle des lexèmes qui fonde la lexicométrie traditionnelle)

- la prise en compte des propriétés topologiques des textes (notamment linéarité et réticularité)

- la proposition d’intégrer une nouvelle unité textométrique, appelée « motif » et précisément définie tant sur le plan formel que sur le plan fonctionnel ; plusieurs de mes travaux récents, en collaboration avec Dominique Longrée (Université de Liège) montrent l’utilité de cette nouvelle unité pour la structuration et la caractérisation automatiques des textes.

- Ma participation aux projets collectifs et interdisciplinaires de BCL sur l’analyse des cooccurrences, la définition de leurs propriétés, leur impact sur la construction du sens et leur lien fondamentale avec des processus cognitifs tels que l’amorçage sémantique.

Principaux enseignements et séminaires

Modèles en linguistique de l’énonciation

Initiation à la statistique linguistique

Linguistique de corpus

Méthodologie de la préparation d’un mémoire de master

 

 

Distinctions et autres faits marquants

Médaille de bronze du CNRS (1988)

Dernières publicationsHAL

pour l'idHal "sylvie-mellet" :

titre
The contribution of the research on Latin texts to the French quantitative linguistics : from lemmatization to the grammaticometry and textual topology
auteur
Dominique Longrée, Sylvie Mellet
article
Jacqueline Leon, Sylvain Loiseau (eds.). Quantitative Linguistics in France, RAM Verlag, sous presse, 2016
annee_publi
2016
typdoc
Chapitre d'ouvrage
Accès au bibtex
BibTex
titre
Les anaphores rhétoriques : des rafales de motifs ?
auteur
Dominique Longrée, Damon Mayaffre, Sylvie Mellet
article
Damon Mayaffre; Céline Poudat; Laurent Vanni; Véronique Magri; Peter Follette. JADT 2016 - Statistical Analysis of Textual Data, Jun 2016, Nice, France. Presses de FacImprimeur, Jadt 2016 - Statistical Analysis of Textual Data, Volume 1, pp.319-328, 2016, JADT 2016 - Statistical Analysis of Textual Data
annee_publi
2016
resume
L'anaphore rhétorique est un procédé bien connu depuis l'Antiquité, mais ses contours restent souvent flous et imprécis. En nous appuyant sur un outil conceptuel, le « motif », et un outil statistique, le test de Lafon des rafales, nous nous proposons dans cette communication de doter l'anaphore rhétorique d'une définition plus précise et d'en faire un observable linguistique susceptible de repérage automatique et de traitements quantitatifs. Pour ce faire, nous nous appuyons sur des exemples tirés, d'une part du corpus de textes latins classiques du LASLA, d'autre part des discours politiques contemporains de Nicolas Sarkozy lors de l'élection présidentielle de 2007.
typdoc
Communication dans un congrès
Accès au texte intégral et bibtex
https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01361991/file/JADT2016_Longr%C3%A9e_Mayaffre_Mellet.pdf BibTex
titre
A Text Structure Indicator and two Topological Methods: New Ways for Studying Latin Historic Narratives
auteur
Dominique Longrée, Sylvie Mellet
article
Digital Scholarship in the Humanities, 2016, 〈http://dsh.oxfordjournals.org/cgi/content/full/fqw021? ijkey=wDyZkoG1iV8aqRa&keytype=ref〉. 〈10.1093/llc/fqw021〉
annee_publi
2016
resume
Relying on the analysis of a Latin historical corpus, our research aims to study the markers structuring literary texts in general, and focuses on methods which, by extension, should be valid for any text of some length. Our basic assumption is the following: such texts include complex multilevel structures (i.e. those calling upon lexis, semantics, morphology, syntax...) which function as heterogeneity indicators (progression to a new episode, focalisation on a new point of view, insertion of reported speech, etc.). Additionally, the recurrence of these structures is a factor in textual cohesion. Under certain conditions, they function as topological ‘motifs’ marking the linear progression of the text and ensuring textual unity. We are developing new methods to detect and analyse the distributions of such ‘motifs’ and to support structural comparisons with the objective of contrastive corpus studies (contrasts between genres, authorial styles, etc.). Our methods are based on mathematical models (neighbourhoods, bursts) and combine a qualitative approach with a sequential quantitative analysis in order to comprehend language in a linear fashion.
typdoc
Article dans une revue
Accès au bibtex
BibTex
titre
Semantic integration by pattern priming: experiment and cortical network model
auteur
Frédéric Lavigne, Dominique Longrée, Damon Mayaffre, Sylvie Mellet
article
Cognitive Neurodynamics, Springer Verlag, 2016, 〈10.1007/s11571-016-9410-4〉
annee_publi
2016
resume
Neural network models describe semantic priming effects by way of mechanisms of activation of neuron coding for the words that rely strongly on synaptic efficacies between pairs of neurons. Biologically inspired Hebbian learning defines efficacy values as a function of the activity of pre- and post-synaptic neurons only. It generates only pair associations between words in the semantic network. However, the statistical analysis of large text databases points to the frequent occurrence not only of pairs of words (e.g., “the way”) but also of patterns of more than two words (e.g., “by the way”). The learning of these frequent patterns of words is not reducible to associations between pairs of words but must take into account the higher level of coding of three-word patterns. The processing and learning of pattern of words challenges classical Hebbian learning algorithms used in biologically inspired models of priming. The aim of the present study was to test the effects of patterns on the semantic processing of words and investigates how an inter-synaptic learning algorithm succeeds at reproducing the experimental data. The experiment manipulates the frequency of occurrence of patterns of three words in a multiple-paradigm protocol. Results show for the first time that target words benefit more priming when embedded in a pattern with the two primes than when only associated with each prime in a pair. A biologically inspired, inter-synaptic learning algorithm is tested that potentiates synapses as a function of the activation of more than two pre- and post-synaptic neurons. Simulations show that the network can learn patterns of three words to reproduce the experimental results
typdoc
Article dans une revue
Accès au bibtex
BibTex
titre
Les variantes des motifs chez les prosateurs latins, Entre récurrence générique et spécificité d’auteur, des formes révélatrices et caractérisantes
auteur
Sylvie Mellet, Dominique Longrée
article
Les Etudes Classiques, Société des Études Classiques, 2014, Langues anciennes et statistique linguistique : 50 ans après. Distances textuelles et Intertextualités, 82, pp.65-87. 〈http://lesetudesclassiques.be/index.php/lec〉
annee_publi
2014
resume
Cette étude, prenant appui sur le corpus des historiens latins numérisé et lemmatisé par le LASLA, vise à analyser comment certaines séquences textuelles récurrentes contribuent à caractériser les différentes œuvres du corpus et à les regrouper ou au contraire à les différencier. Les séquences étudiées sont ce que nous avons appelé par ailleurs des « motifs », c’est-à-dire des structures lexico-grammaticales récurrentes qui accompagnent, voire soutiennent la dynamique textuelle et la progression narrative. Un motif est un patron (type) qui peut se réaliser sous différentes formes (tokens). Il est donc possible qu’un motif, en tant que patron-type, caractérise un genre et que certaines de ses réalisations spécifiques caractérisent, au sein de ce genre, le style d’un auteur. Une fois ce point démontré grâce à quelques calculs de distance visualisés au moyen d’Analyses Factorielles des Correspondances, nous essaierons d’évaluer si les proximités ainsi détectées entre un auteur et une forme spécifique d’un motif sont ou non révélatrices de choix d’écriture plus généraux de la part de cet auteur. En d’autres termes, est-ce que la préférence d’un auteur pour une réalisation particulière d’un motif est la trace de (voire est conditionnée par) ses préférences idiomatiques qui contribuent à définir son style ? Nous essaierons de répondre à cette question en analysant la distribution dans le corpus des formes les plus fréquentes prises par les trois motifs ut supra demonstrauimus, quibus rebus cognitis et eo cum uenisset.
typdoc
Article dans une revue
Accès au bibtex
BibTex
titre
Le motif : une unité phraséologique englobante ? Étendre le champ de la phraséologie de la langue au discours*
auteur
Dominique Longrée, Sylvie Mellet
article
Langages, Armand Colin (Larousse jusqu'en 2003), 2013, Vers une extension du domaine de la phraséologie, 1 (189), pp.65-79. 〈http://www.revues.armand-colin.com/lettres-langue/langages/langages-ndeg-189-12013-extension-du-domaine-phraseologie/presentation-extension-du-domaine-phraseologie〉
annee_publi
2013
resume
L’objectif de cet article est de proposer, dans le cadre d’une conception récente de la phraséologie fondée sur des critères de fréquence, de récurrence et de mémorisation, et non pas du seul figement, l’intégration d’un nouveau concept – celui de motif – à l’ensemble conceptuel et terminologique de la discipline. On montre que cette proposition, qui a certes l’inconvénient d’alourdir une terminologie déjà riche et complexe, a aussi deux avantages : -le premier est de permettre une réflexion sur les différents types d’unités phraséologiques reconnues et de suggérer la possibilité d’un concept intégratif qui, sans nier la pertinence des oppositions établies, pourrait être à même d’en subsumer certaines ; -le second est d’ouvrir le champ de la phraséologie à l’analyse de discours en mettant en exergue une des fonctionnalités importantes de la création phraséologique jusqu’ici relativement sous-estimée : en effet, dans la définition que nous en proposons, nous considérons que certains motifs peuvent jouer un rôle fondamental d’agencement discursif propre à structurer les textes et à caractériser certains usages. Ainsi, après une définition de la notion de motif sur le plan formel et sur le plan fonctionnel, on confronte le motif avec les principales unités phraséologiques traditionnellement reconnues pour en montrer les proximités et les différences. Puis, à partir d’exemples empruntés au latin, on illustre la fonction structurante et la fonction caractérisante des motifs et de leurs différentes instanciations en discours.
typdoc
Article dans une revue
Accès au texte intégral et bibtex
https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01250517/file/Motifs%20et%20Phras%C3%A9ologie.pdf BibTex
titre
Légitimité d’une unité textométrique : le motif
auteur
Sylvie Mellet, Dominique Longrée
article
Anne Dister; Gérald Purnelle; Dominique Longrée. JADT 2012, 11èmes Journées internationales d’analyse statistique des données textuelles, Jun 2012, Liège, Belgique. Revue en ligne Lexicometrica, p. 715-728, 2012
annee_publi
2012
typdoc
Communication dans un congrès
Accès au bibtex
BibTex
titre
Asymétrie de la cooccurrence et contextualisation. Le rôle de la flexion casuelle dans la structuration des réseaux cooccurrentiels d’un mot-pôle en latin
auteur
Dominique Longrée, Sylvie Mellet
article
La cooccurrence : du fait statistique au fait textuel, Feb 2012, Besançon, France. 2012
annee_publi
2012
typdoc
Communication dans un congrès
Accès au bibtex
BibTex
titre
La frontière notionnelle en langue et en discours
auteur
Sylvie Mellet
article
Les cahiers de praxématique, Montpellier : Presses universitaires de la Méditerranée, 2006-, 2012, La frontière notionnelle en langue et en discours (53 (2009)), pp.7-20
annee_publi
2012
typdoc
Article dans une revue
Accès au bibtex
BibTex
titre
Juste'/'à peine' et la construction de la frontière notionnelle
auteur
Sylvie Mellet, Michèle Monte
article
Les cahiers de praxématique, Montpellier : Presses universitaires de la Méditerranée, 2006-, 2012, La frontière notionnelle en langue et en discours (53 (2009)), pp.33-55
annee_publi
2012
typdoc
Article dans une revue
Accès au bibtex
BibTex
  • + de résultats dans la Collection HAL du laboratoire BCL
  • Voir l'ensemble des résultats sur la plateforme HAL