Nos tutelles

CNRS UNS

Nos partenaires

ILF MSHS-SE

Rechercher




Accueil > Recherche > Thématiques > Production écrite : orthographe et charge cognitivo-émotionnelle

Production écrite : orthographe et charge cognitivo-émotionnelle

L’objectif est de mieux définir les relations entre émotions et processus rédactionnels et orthographiques chez les enfants et les adolescents, dans leurs effets réciproques. Au travers de l’activité de production écrite, pourrait apparaître une multitude d’états émotionnels, liés notamment au contenu du texte à rédiger. Réciproquement, les activités scolaires écrites quotidiennes peuvent avoir des conséquences sur les variations du ressenti émotionnel ainsi que sur les autres activités. L’exploration de l’effet d’une consigne émotionnelle sur des enfants de différents niveaux scolaires devrait permettre d’observer si le fait d’écrire sur une thématique « émotionnelle » provoque un effet sur les processus textuels. En parallèle, faire varier la fréquence, la régularité et la consistance du vocabulaire utilisé dans des tâches de dictée devrait permettre de mettre en évidence une interaction entre émotions, charge cognitive en mémoire de travail et processus orthographiques.

Le projet serait, à terme, de proposer une modélisation de l’effet des émotions sur les processus rédactionnels et orthographiques au cours du développement. Les compétences rédactionnelles seront aussi étudiées auprès de participants ayant une sensibilité émotionnelle particulière, les enfants intellectuellement précoces.
Toujours dans la perspective d’analyser la réciprocité entre émotion et cognition, le paradigme de l’écriture expressive sera étudié chez des enfants et adolescents. Il s’agit de faire écrire à plusieurs reprises à propos d’événements personnels tristes et stressants, ce qui aurait pour effet des restructurations cognitives et une amélioration l’état émotionnel du rédacteur. Les premiers résultats, chez l’adulte et l’adolescent, sont assez encourageants et montrent en majorité un effet favorable de l’écriture expressive sur les participants, avec de possibles effets de restructuration cognitive.

De manière transversale, une attention particulière sera portée à l’apprentissage de l’orthographe du français qui est relativement long et complexe. Les difficultés rencontrées résident dans l’inconsistance lexicale de la langue et l’opacité des marques morphologiques sans contrepartie phonologique. Habituellement, ces deux dimensions orthographiques sont étudiées séparément. Le projet étudiera conjointement orthographe lexicale et orthographe grammaticale, et aura pour but l’élaboration d’outils permettant d’intervenir plus efficacement en milieu scolaire. En effet, il paraît nécessaire de se doter d’outils d’évaluation intégrant ces deux dimensions orthographiques pour aider les enseignants à dépister rapidement les élèves à risque.