Nos tutelles

CNRS UNS

Nos partenaires

ILF MSHS-SE

Rechercher




Accueil > Recherche > Thématiques > Traitements phonologiques, sémantiques et syntaxiques en temps réel

Traitements phonologiques, sémantiques et syntaxiques en temps réel

La problématique organisatrice de cet axe de recherches est l’étude des processus en temps réel de la compréhension du langage. L’approche est intrinsèquement interdisciplinaire et implique l’analyse morphologique, phonologique, sémantique et syntaxique du langage et le test expérimental des processus d’intégration en temps réel à ces différents niveaux. Le paradigme d’écoute dichotique vise à identifier si le découpage en morceaux (morphèmes) des mots fait par les linguistes correspond aux morceaux réellement stockés dans la mémoire de long terme (lexique) et utilisés en temps réel lors de la construction de mots par la computation morpho-phonologique. Un pilote fMRI a été réalisé à Besançon en 2014. Il y aura un volet EEG non-invasif (Londres) et invasif (UFR de Médecine), ainsi qu’un test comportemental du protocole expérimental (temps de réaction).

Les méthodes d’amorçage sémantique, d’enregistrement des mouvements oculaires pendant la lecture et d’enregistrement EEG seront utilisées pour mettre en évidence les processus d’amorçage sémantique et syntaxique pendant la compréhension de phrases. L’intégration en temps réel du sens des mots et des phrases sera étudiée chez l’adulte à l’écrit en situation normale ou à l’oral en situation de bruit ainsi que chez l’enfant à haut potentiel. Les effets de facteurs sémantiques et syntaxiques seront étudiés de façon simultanée en lien avec les notions d’entropie des mots dans les textes, calculée sur la base de larges corpus textuels en lien avec l’équipe Logométrie. Les aspects plus spécifiques des traitements cognitifs des morphèmes grammaticaux sans réalisation phonique sur le nom et le verbe et des structures interrogatives seront aussi étudiés expérimentalement. Les traitements sémantiques feront l’objet d’un travail de modélisation par les réseaux de neurones biologiquement inspirés du cortex cérébral.