Nos tutelles

CNRS UNS

Nos partenaires

ILF MSHS-SE

Rechercher




Accueil > Recherche > Thématiques > Approches pragmatiques et plurimodales de l’interrogation

Approches pragmatiques et plurimodales de l’interrogation

Le projet de travail sur l’interrogation prolongera le travail effectué sur l’exclamation, en raison de la fonction intersubjective de l’interrogation directe, et parce que l’exclamation emprunte à l’interrogation pour énoncer l’indicible. L’exploration portera sur les caractéristiques centrales de l’interrogation. L’interrogation a un statut illocutoire qui se caractérise 1/ par sa fonction intersubjective dans les questions directes ; 2/ par sa parenté avec la modalité épistémique aussi bien dans les 2a/ questions (interrogation directe, qui soumet un problème de connaissance à un coénonciateur), que dans les 2b/ percontatives (subordonnées interrogatives, qui reçoivent leur statut de la structure d’accueil). Cette caractéristique (2), soulève la question de la plurimodalité (coexistence de modalités multiples – épistémique et appréciative, épistémique et radicale déontique, épistémique et radicale dynamique, épistémique et aléthique, épistémique et épistémique, etc.), et des compatibilités entre modalités. D’autres facettes seront abordées dans la perspective de la plurimodalité : la morphologie et la syntaxe de l’interrogation, directe et indirecte, et les critères modaux qui permettent l’identification de l’indirecte ; la place des paradigmatiques en Qu- / Wh- dans le système (paradigmatique) des indéfinis ; les structures et les adverbiaux paradigmatisants compatibles avec les interrogatives ; les proformes complexes (à définir) ; les questions rhétoriques (qui subvertissent la modalité) en contexte argumentatif, sarcastique, ironique. L’approfondissement de chacune de ces facettes apportera un éclairage utile sur la plurimodalité.

L’équipe prévoit d’enrichir cette approche de l’interrogation centrée sur la plurimodalité en construisant deux passerelles : d’une part vers les travaux du Laboratoire Parole et Langage (AMU) sur la prosodie ; d’autre part vers les travaux sur la multimodalité (gestique, postures, contacts oculaires, sémiotique, etc.), qui se généralisent dans le sillage de Kress.

Réalisations prévues : réunion semestrielle avec l’équipe Dialectologie et Linguistique formelle ; numéro de Corpus sur le thème Interrogation et corpus ; collaboration avec le LPL (AMU) pour l’organisation d’une journée d’étude en 2018 ; dépôt d’un projet IDEX auprès de l’Académie 5 : « Exploring Modality Interactions in Questioning ».