Supervisory authorities

CNRS UNS

Our partners

ILF MSHS-SE

Search




Home > Research > Research topics > Acquisition, linguistique de corpus et multimodalité

Acquisition, linguistique de corpus et multimodalité

Ce nouvel axe propose de prolonger la problématique de l’équipe Logométrie en rapport avec les discours et genres académiques, et les nouveaux genres de communication, en intégrant des membres travaillant sur différents aspects de l’acquisition des langues secondes, de l’enseignement-apprentissage des langues, et des corpus numériques multimodaux.
La recherche en acquisition d’une langue seconde (ALS) tente de décrire le système linguistique des apprenants et d’en étudier l’évolution. Les problématiques concernées vont de la description de variétés linguistiques (russe, anglais de spécialité, français) à la didactique des langues secondes afin (i) d’étudier la langue employée par les apprenants (identifier les erreurs mais aussi décrire les règles qui sous-tendent les relations forme/fonction/sens), et (ii) décrire l’évolution de la grammaire de l’apprenant par des études longitudinales ou transversales. I. Kor-Chahine travaille sur la constitution du corpus de textes écrits d’apprenants de russe et l’étiquetage des données dans le cadre d’une collaboration internationale sur un corpus important des apprenants anglophones, germanophones et finnophones. S. Whyte travaille A. Siddiqa (doctorante) sur le développement de la politesse chez les apprenants de l’anglais langue étrangère au collège-lycée ; P. Follette et L. Rouveyrol s’intéressent aux variétés linguistiques spécialisées (analyse du discours dans les domaines de la rédaction scientifique et du discours politique).
L’intérêt de ces travaux repose avant tout sur leurs dimensions linguistiques : il s’agit de tirer des conséquences de la recherche en acquisition pour l’enseignement-apprentissage de la langue, ou d’étudier les effets de l’enseignement sur l’acquisition de celle-ci. Le travail porte sur le langage des apprenants dans ses dimensions discursives ou pragmatiques, ainsi que sur l’apprentissage par tâches (approche actionnelle, CLES). En ce qui concerne la langue de spécialité, S. Whyte est co-responsable du groupe de travail Didactique de l’anglais de spécialité au sein de la société savante le GERAS (animation de séminaires, projets de recherche collaborative). Les travaux sur le rôle de l’enseignant en classe de langue et en formation à distance ouvrent la voie également à la formation par la recherche notamment dans le cadre de la formation en langues pour spécialistes d’autres disciplines (LANSAD), mais aussi des masters métiers de l’enseignement, de l’éducation et de la formation (MEEF).
La multimodalité enfin est présente dans une double optique : l’apport des technologies pour l’acquisition et la didactique des langues, et l’outil numérique dans la constitution et l’analyse des corpus. Les problématiques concernent les technologies interactives et les interactions de classe ; les ressources et les pratiques éducatives ouvertes ; l’analyse vidéo et les corpus électroniques. Les membres de l’axe ont à leur actif plusieurs projets européens (Lifelong Learning, Erasmus+) et d’autres en perspective permettant des collaborations sur ces thématiques en plusieurs langues et dans plusieurs pays.