Nos tutelles

CNRS UNS

Nos partenaires

ILF MSHS-SE

Rechercher




Accueil > Formation > Doctorat > Projets de thèse > Philologie numérique du récit de voyage (XXe-XXIe siècle) (dir. V. Magri)

Philologie numérique du récit de voyage (XXe-XXIe siècle) (dir. V. Magri)

Enjeu : caractériser l’écriture du récit de voyage des XXe-XXIe siècles à l’aide du traitement numérique.
La méthode envisagée repose sur la constitution d’une base de données à partir d’un corpus de récits de voyage contemporains. Les spécificités d’un genre ne pouvant être établies que par contraste, ce corpus sera confronté à un corpus de récits de voyage du XIXe siècle. Cette nouvelle base composée de deux ensembles de textes réunis par le genre mais d’une époque différente permettra des analyses différentielles. L’outil d’analyse sera le logiciel Hyperbase, développé à BCL, sans exclure d’autres logiciels d’analyse hypertextuelle (TXM, Lexico par exemple). Les outils d’analyse implémentés dans le logiciel, qu’ils soient d’analyse statistique ou de visualisation, permettront d’observer, par contraste, quelles sont les spécificités de l’écriture du voyage contemporaine. La finalité est de parvenir à établir une nouvelle poétique du récit de voyage.
Le travail se situe dans le champ des études génériques. L’approche sera linguistique et stylistique.
Entré en littérature avec l’Itinéraire de Paris à Jérusalem de Chateaubriand, le récit de voyage est un genre polymorphe dont la problématique essentielle réside dans la confrontation entre le même et l’autre. Le XIXe siècle voit l’avènement d’une nouvelle catégorie de voyageurs, l’écrivain-voyageur, et se trouve associé à l’essor de l’orientalisme, l’ethnocentrisme caractérisant la plupart des discours du voyage.
Au début du XXe siècle, les écrivains jouent avec les codes du genre. Alors que le monde ne recèle plus de terres à découvrir, les moyens de transport se modifient et facilitent l’amplification du tourisme. Le colonialisme décline et l’ethnographie se développe. Quelles sont les incidences de ces modifications de l’environnement contextuel sur l’écriture des voyages ? C’est à cette question que devra répondre la thèse proposée.


Digital philology of travel narrative

The purpose of this research is to use digital processing to characterize the « travel narrative manner » of the 20th-21st centuries. A database will be defined using contemporary travel narrative texts. This base will be compared to texts of the 19th century, belonging to the same generic corpus. The comparison of these databases will become an important methodological object of interest. Automatic and comparative investigations will be carried out using Hyperbase, developed in BCL and other hypertextual software, for instance TXM or Lexico.Textometric tools and visualization tools will be provided to observe the specific characteristics of the contemporary travel narrative. The aim is to establish the generic criterion of the travel narrative.
The work takes place within the context of generic studies. The experimental results are linguistic and stylistic. According to the critics, Itinéraire de Paris à Jérusalem by Chateaubriand is the first literary travel narrative. Chateaubriand was a writer-traveler and he is related to the development of orientalism. Ethnocentrism characterized most of the travel narrative.
At the beginning of the 2Oth century, writers play with the writing and cultural conventions underlying travel narrative as a literary genre. With modern transportation it is now much easier for people to move around as tourists. Colonialism is declining and ethnography is
developing. What are the implications of these changes in the social and economic environment on the travel narrative ? That is the question this research is required to answer.