Accueil > Actualités > Soutenances > Probabilités transitionnelles de second-ordre dans l’apprentissage statistique de triplets

Soutenance de thèse : Laura LAZARTIGUES

Probabilités transitionnelles de second-ordre dans l’apprentissage statistique de triplets

Jeudi 10/03/2022 - Campus Saint Jean d’Angely 2 - Salle 2A40

Probabilités transitionnelles de second-ordre dans l'apprentissage statistique de triplets

 ! ATTENTION !
CHANGEMENT DE SALLE :
la soutenance aura lieu salle 2A40 (SJA2)

La soutenance pourra également être suivie sur Zoom : https://univ-cotedazur.zoom.us/j/85203331428?pwd=dGVaNmtrTVNWOWlrb2w0aFpuNVpkdz09
ID de réunion : 852 0333 1428 / Code secret : 301088

-Résumé-

Probabilités transitionnelles de second-ordre dans l’apprentissage statistique de triplets

- Le traitement séquentiel est un mécanisme cognitif fondamental qui permet d’extraire des régularités en vue de faciliter l’apprentissage. La littérature en psychologie cognitive montre que l’extraction de ces régularités peut opérer en particulier via un apprentissage statistique. La majeure partie des travaux antérieurs s’est portée sur la notion de probabilité transitionnelle (PT) de premier-ordre, qui correspond à la probabilité d’un stimulus en fonction du précédent. Néanmoins, au sein de triplets, des PT de second-ordre (probabilité d’un stimulus en fonction de deux précédents) doivent être prises en considération, tant pour leurs effets spécifiques qu’en interaction avec d’autres facteurs impliqués dans l’apprentissage statistique. Cette thèse s’est donnée pour objectif de déterminer les effets de trois facteurs au sein de l’apprentissage de triplets. Une série d’expérimentations dans le domaine de l’apprentissage a visé à manipuler au sein d’un ensemble de séquences : i) les PT de premier-ordre (un stimulus en prédisant un autre) ainsi que celles de second-ordre (une combinaison de stimuli prédisant un autre stimulus), ii) la structure de dépendance caractérisant les PT (adjacente vs. non-adjacente) et iii) la fréquence des séquences. Nos expériences ont mis en exergue un apprentissage présent mais difficile des PT de second-ordre au sein de séquences visuomotrices et langagières, au bénéfice d’une prévalence des PT de premier-ordre entre éléments adjacents. Nos résultats ont également montré des interactions complexes entre PT de premier-ordre et PT de second-ordre. La discussion porte sur la capacité d’adaptation des participants qui utilisent préférentiellement certains facteurs en fonction du type de tâche, en l’occurrence, les PT lors de la prédiction de stimuli et l’utilisation de la fréquence lors de la mémorisation de séquences. Une dernière étude propose une ouverture relative à l’ubiquité du traitement séquentiel, soulignant le rôle prépondérant du traitement séquentiel y compris dans les tâches cognitives non-séquentielles par nature.

Mots-clefs : Apprentissage statistique, Probabilité transitionnelle, Second-ordre

-Abstract-

Second-order transitional probabilities in statistical learning of triplets

- Sequential processing is a fundamental cognitive mechanism allowing extracting regularities to facilitate learning. The literature in cognitive psychology shows that the extraction of these regularities can operate through statistical learning. Most of the previous work has focused on first-order transitional probability (TP), which corresponds to the probability of a stimulus based on one previous stimulus. Nevertheless, within triplets, second-order TPs (probability of a stimulus based on two previous ones) must be taken into account, both for their specific effects and in interaction with other factors involved in statistical learning. The objective of this thesis was to determine the effects of three factors that may underlie sequence learning. A series of experiments in learning aimed at manipulating within a set of sequences : i) the first-order TPs (one stimulus predicting another), as well as the second-order TPs (a combination of two stimuli predicting another stimulus), ii) the structure of dependency characterizing the TPs (adjacent vs. non-adjacent) and, iii) the frequency of the sequences. Our experiments have highlighted a present but difficult learning of second-order TPs within visuomotor and language sequences to the benefit of a prevalence of first-order TPs between adjacent elements. Our results also showed complex interactions between first-order TPs and second-order TPs. The discussion focuses on the adaptive capacity of participants to preferentially use some factors depending on the type of task, in this case, TP for the prediction of a stimulus and the use of frequency for the memorization of sequences. A last study suggested an opening relative to the ubiquity of sequential processing, underlining the preponderant role of sequential processing even in cognitive tasks that are non-sequential in nature.

Keywords : Statistical learning, Transitional probabilities, Second-order

JURY


DEROOST Natacha, Professeure, Vrije Universiteit Brussel : examinatrice
DESTREBECQZ Arnaud, Professeur, Université Libre de Bruxelles : rapporteur
LAVIGNE Frédéric, Professeur, Université Côte d’Azur : directeur
MATHY Fabien, Professeur, Université Côte d’Azur : co-directeur
NEMETH Dezso, Professeur, Eötvös Loránd University : examinateur
REY Arnaud, Directeur de recherche CNRS, Aix-Marseille Université : examinateur
TILLMANN Barbara, Directrice de recherche CNRS, Université Claude Bernard Lyon 1 : rapportrice

Voir en ligne : Suivre la soutenance sur Zoom :

publié par Odile Deangeli - mis à jour le