Accueil > Actualités > Vie du laboratoire > Giovanna MAROTTA - Université de Pise

L’invitée du labo - Mai 2022

Giovanna MAROTTA - Université de Pise

Du 02 au 21 mai à BCL

Giovanna MAROTTA - Université de Pise


BCL reçoit dès le 02 mai Giovanna MAROTTA, de l’université de Pise, qui effectuera un séjour de recherche au laboratoire jusqu’au 21 mai.
Giovanna animera également deux séminaires dans le cadre des cycles BCL des 12 et 19 mai (davantage d’informations à venir).

Présentation
Les principaux intérêts de recherche de Giovanna Marotta concernent la phonologie et la phonétique de l’italien. Elle a réalisé des analyses acoustiques expérimentales de variétés italiennes (in primis le toscan), tant au niveau segmental que prosodique.
La phonologie et la prosodie du latin constituent également un domaine d’intérêt scientifique, dans le cadre d’une approche méthodologique et théorique basée sur la reconnaissance de la variabilité interne de la langue latine. Le latin étant une "Großcorpus-Sprache", il est possible d’esquisser un cadre sociolinguistique qui tienne compte des différences dues au contexte et au registre. Dans ce cadre, une base de données électronique permettant l’analyse d’un grand nombre de textes non littéraires latins (inscriptions, instrumenta domestica, tablettes, ostraka, etc.) provenant d’Europe, d’Egypte et du Moyen-Orient a été récemment constituée (cf. http://classes-latin-linguistics.fileli.unipi.it/en/site/index).
Plus récemment, elle a consacré quelques études aux pathologies du développement linguistique, avec une attention particulière à l’analyse d’enfants et d’adultes italiens dyslexiques.

+ d’infos ici :
https://people.unipi.it/giovanna_marotta/

Presentation
The primary research interests of Giovanna Marotta concern the phonology and phonetics of Italian. She has carried out acoustic experimental analysis of Italian varieties (in primis Tuscan), both at the segmental and prosodic level.
The phonology and prosody of Latin is also a scientific area of interest, within a methodological and theoretical approach based on the acknowledgment of internal variability occurring in Latin language. Since Latin is a ‘Großcorpus-Sprache’, it is possible to sketch a sociolinguistic framework that takes into account the differences due to context and register. Within this framework, an electronic database that supports the analysis of a large number of Latin non-literary texts (inscriptions, instrumenta domestica, tablets, ostraka, etc.) from Europe, Egypt and Middle East has been recently built (cf. http://classes-latin-linguistics.fileli.unipi.it/en/site/index).
More recently, she had devoted some studies to the pathologies of linguistic development, with particular regard to the analysis of Italian dyslexic children and adults.

Read more on :
https://people.unipi.it/giovanna_marotta/

publié par Odile Deangeli le