Accueil > Pages Perso > Véronique Magri-Mourgues

Véronique Magri-Mourgues

PR -  UCA

CV

Professeur des Universités

HDR L’altérité au miroir du récit. Modalités et degrés d’une appropriation discursive.

Thèse Le Discours sur l’Autre à travers quatre récits de voyage du XIXe siècle

Agrégation externe de Lettres modernes

CAPES Lettres modernes

Thématiques de recherche

Je suis membre de deux équipes au sein de BCL : l’équipe Linguistique de l’énonciation  ; l’équipe Logométrie.

Mes recherches sont centrées sur les textes littéraires du XIXe au XXIe siècles. Elles croisent les méthodes de l’analyse de discours, de linguistique textuelle, de linguistique de corpus, de pragmatique, de stylistique et de statistique lexicale.
 

  •  Les corpus d’étude

Au sein de l’UMR 7320, Bases, Corpus et Langage à laquelle je suis rattachée depuis 1989, un corpus a été au centre de mes recherches, le récit de voyage au XIXe siècle. Il a d’abord été observé et analysé au travers du voyage en Orient et de trois écrivains, Lamartine, Du Camp et Fromentin. Ces réflexions particulières ont croisé dès l’origine le cadre d’étude de la stylistique générique pour donner lieu à mon travail de thèse, mené sous la direction d’Etienne Brunet et publié aux éditions Champion en 1995, Le Discours sur l’Autre. Le regard particulier sur le voyage en Orient, dont les thématiques ont été explorées a permis d’amorcer ce qui a été le cœur du travail mené dans le cadre de l’HDR.

En effet, le corpus a alors été considérablement élargi pour dépasser l’horizon circonscrit du voyage en Orient et développer beaucoup plus les considérations plus théoriques et épistémologiques sur la stylistique des genres et les constantes morpho-syntaxiques qui peuvent être posées comme définitoires du récit de voyage. Le corpus compte 24 œuvres, textes narratifs factuels ou fictionnels de douze écrivains du XIXe siècle, depuis Chateaubriand jusqu’à Loti. Ce travail de grande ampleur a abouti à un ouvrage Le Voyage à pas comptés (Champion, 2009). Cet ouvrage propose une approche novatrice du récit de voyage. Si les études littéraires sont nombreuses sur la littérature viatique, aucune ne s’intéressait jusque là au genre dans sa matérialité même ; aucune n’articulait les analyses microstructurales et les conclusions macrostructurales susceptibles d’affiner la connaissance du genre. Ce travail est unique en son genre proposant une vision synthétique de la littérature viatique fondée sur ses caractéristiques formelles.

Ce corpus d’étude particulier a permis d’établir des liens avec le CRLV (Centre de Recherche sur la Littérature des Voyages, Paris IV) de dimension internationale. Des collaborations plus précises ont été établies avec des chercheurs français ou étrangers (R. Le Huenen, Toronto, par exemple, auteur de la postface de l’ouvrage issu de l’HDR). J’ai ainsi co-organisé trois colloques du CRLV et co-dirigé leurs actes.

Au gré des programmes de l’Agrégation – j’assure depuis 1995 la préparation à l’œuvre du XIXe siècle pour l’épreuve de français moderne - j’ai pu ouvrir mon espace de recherche à d’autres écrivains, Mme de Staël, Malraux, Tocqueville, à des poètes, Apollinaire, Verlaine, Rimbaud, Baudelaire, Laforgue, Mallarmé, A. Bertrand), à des dramaturges (Hugo), entre autres. Autant de travaux qui ont pu donner lieu à des publications.

De nouveaux projets de recherche sont en cours, portant sur des corpus plus modernes, tels Aragon ou Giono. Dans ce cadre, des contacts ont été établis avec les centres aragoniens (H. Béhar, C. Grenouillet, C. Narjoux) et les centres gioniens (Paris 3 : EA 4400, Écritures de la modernité  ; Centre Jean Giono de Manosque).

Outre les publications de recherche scientifique, il faut ajouter le travail éditorial qui m’a amenée à écrire une édition critique de Le Nil, Egypte et Nubie de Du Camp (Lyon : Palimpseste, coll. Singuliers) et du Voyage en Algérie de Gautier (Paris : Champion, à paraître dans les œuvres complètes). 

  • La méthodologie

La méthode d’approche est originale puisqu’elle utilise les principes de la textométrie au moyen de logiciels d’analyse hypertextuelle tels Lexico, Alceste ou Hyperbase tout en s’intéressant à tous les outils développés en statistique textuelle. J’ai participé à ce titre à l’ANR Textométrie (2006-2009) qui a abouti à la création d’une plateforme textométrique à partir de trois logiciels, Lexico, Hyperbase et Weblex. Au sein de BCL, je suis la seule représentante de cet axe de recherche pour les corpus littéraires modernes.

J’ai utilisé les méthodes statistiques dès mon travail de thèse (1989-1993).  Depuis 1989, j’ai suivi les progrès et développements d’Hyperbase dont les fonctionnalités sont toujours exploitées pour l’analyse des textes littéraires. L’analyse statistique a été menée sur un corpus de grande ampleur, composé de 24 œuvres littéraires, récits de voyage et romans du XIXe siècle. Le travail est novateur tant sur le plan de la connaissance du genre récit de voyage que, d’une manière plus générale, sur la stylistique des genres assistée par ordinateur.

Les recherches qui croisent études stylistiques et analyses statistiques sont encore minoritaires dans le domaine littéraire. Ma participation régulière aux Journées d’Analyse des Données Textuelles (JADT) est une façon de diffuser cette nouvelle approche quantitative des corpus littéraires.

J’ai pu aussi m’intéresser à des questions linguistiques plus ponctuelles, qui prennent pour cadre les linguistiques énonciatives notamment. Mon rattachement pour moitié à l’équipe Énonciation de BCL me permet de développer un autre aspect de mes recherches : l’analyse microstructurale de faits de langue particuliers ; l’étude la plus récente concerne le mot « presque » en incidence nominale comme outil de catégorisation et d’approximation (à paraître dans la Revue Praxématique).  

  • Les cadres théoriques

Mes travaux convoquent les théories de l’analyse de discours, de la linguistique textuelle, de la pragmatique et de la stylistique. Ils se caractérisent par l’alliance entre étude linguistique et statistique lexicale, ce qu’on pourrait appeler la philologie numérique.

 

Recherches actuelles

Ma recherche actuelle porte

  • sur l’énonciation et l’analyse de discours avec pour corpus d’étude les écrivains du XIXe au XXIe siècles et, en particulier, Jean Giono.
  • sur les figures et leur contextualisation
  • sur la textométrie et, en particulier, sur l’analyse des cooccurrrences et des motifs.

Principaux enseignements et séminaires

Les cours que je dispense au Département de Lettres Modernes couvrent tous les niveaux, depuis la L1 jusqu’au Master 2, ainsi que la préparation aux concours de l’enseignement du second degré, Capes et Agrégation.

Responsabilités diverses

Responsable de l’équipe Logométrie, BCL.

Chargée de mission à la pédagogie Masters LASH

Dernières publicationsHAL

pour l'idHal "veronique-magri" :

titre
Nouvelles textualités ?
auteur
Véronique Magri
article
2022
annee_publi
2022
typdoc
Direction d'ouvrage, Proceedings, Dossier
Accès au bibtex
BibTex
titre
Au fil du texte numérique
auteur
Véronique Magri
article
Le Français Moderne - Revue de linguistique Française, CILF (conseil international de la langue française), 2022
annee_publi
2022
typdoc
Article dans une revue
Accès au bibtex
BibTex
titre
Carnets de route
auteur
Véronique Magri
article
Itinéraires critiques, 2021
annee_publi
2021
resume
Contemplée depuis une espèce de terrasse , « la vie entière devient paysage » quand vient ce « point de mémoire et d’émoi » (82) et que se tresse un « cordon de signes ». Le voyageur à son retour réalise une poétique du carnet de route que j’ai voulu faire rimer avec l’écoute. Compagnon de voyage, le carnet de route fait du poète le témoin du monde tel qu’il surgit à chaque instant. Il reste au plus près du réel et recueille les scènes prises sur le vif, les détails les plus triviaux comme les moments sublimes. Il fixe l’instant, capture l’éphémère tout en touchant à l’universel. Le carnet de route est lyrique. Il est à l’écoute du monde où se mire le moi du poète, liant de manière immédiate l’intime et l’universel ; les mots qui le façonnent sont poétiques, ils sont aussi au service d’une poïetique et d’une maïeutique pour finalement donner une nouvelle naissance au monde et à soi.
typdoc
Chapitre d'ouvrage
Accès au texte intégral et bibtex
https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-03519351/file/Magri%20VCarnet%20de%20route.pdf BibTex
titre
Carnet de route, carnet d'écoute. J.-M. Maulpoix, Le voyageur à son retour
auteur
Véronique Magri
article
Alain Guyot; Sarga Moussa; Anne Rouhette; Nathalie Vuillemin. Voyager entre les mots et le monde. Itinéraires critiques offerts à Philippe Antoine, Presses universitaires Blaise Pascal, 2021, Révolutions et romantismes, 9782383770022
annee_publi
2021
resume
Pourquoi partir ? Voilà une question galvaudée qu'on retrouve dans la plupart des critiques du voyage. Les motifs du voyage occupent au moins un chapitre, comme un préalable à la fois chronologique et logique à toute étude d'un récit de voyage. C'est avec l'expression apparente d'une causalité que s'ouvre le texte de J.-M. Maulpoix : « Pour un rien, je suis parti ». Contemplée depuis une espèce de terrasse, « la vie entière devient paysage » (15) quand vient ce « point de mémoire et d’émoi » (82) et que se tresse un « cordon de signes » (129). Le voyageur à son retour réalise une poétique du carnet de route que j’ai voulu faire rimer avec l’écoute. Compagnon de voyage, le carnet de route fait du poète le témoin du monde tel qu’il surgit à chaque instant. Il reste au plus près du réel et recueille les scènes prises sur le vif, les détails les plus triviaux comme les moments sublimes. Il fixe l’instant, capture l’éphémère tout en touchant à l’universel. Le carnet de route est lyrique. Il est à l’écoute du monde où se mire le moi du poète, liant de manière immédiate l’intime et l’universel ; les mots qui le façonnent sont poétiques, ils sont aussi au service d’une poïetique et d’une maïeutique pour finalement donner une nouvelle naissance au monde et à soi.
typdoc
Chapitre d'ouvrage
Accès au texte intégral et bibtex
https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-03617428/file/Magri%20VCarnet%20de%20route.pdf BibTex
titre
Le toponyme, entre réel et fiction
auteur
Véronique Magri
article
La Géographie de Gautier. Mémoire et création, 2021, Paris, France
annee_publi
2021
typdoc
Communication dans un congrès
Accès au bibtex
BibTex
titre
Dérives de la définition dans le récit de voyage
auteur
Véronique Magri
article
La définition dans le récit de voyage, 2021, Nice, France
annee_publi
2021
typdoc
Communication dans un congrès
Accès au bibtex
BibTex
titre
Jouer à définir
auteur
Véronique Magri
article
Linguistique de l'énonciation. Formes, textes, discours., 2021, Nice, France
annee_publi
2021
typdoc
Communication dans un congrès
Accès au bibtex
BibTex
titre
The Voyage step by step. For a poetics of travel narrative in the 19th century
auteur
Véronique Magri
article
2021
annee_publi
2021
typdoc
Ouvrage (y compris édition critique et traduction)
Accès au bibtex
BibTex
titre
Frères migrants - une poétique en abyme
auteur
Véronique Magri
article
L’Entre-deux, Université d'Artois - Textes & Cultures (EA 4028), 2020
annee_publi
2020
resume
L'enjeu de cet article est de montrer comment, dans Frères migrants de Patrick Chamoiseau, se réalise l'osmose entre le contenu du discours et les aspects formels du texte ; comment la forme ne fait pas que servir le discours mais dit aussi elle-même, comment la forme est signifiante, comment se construit une forme-sens qui exprime une vision du monde et un appel à l'imaginaire, au désir esthétique. Le poète de la Relation veut inspirer une identité-rhizome qui s'esquisse aux différents niveaux qu'explore la linguistique et qui constituent la langue : le lexique, la syntaxe, le rythme, le sémantique et le figural.
typdoc
Article dans une revue
Accès au texte intégral et bibtex
https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-02902611/file/7.1.5.MAGRI-1.pdf BibTex
titre
La linguistique et le nombre
auteur
Véronique Magri
article
Le Français Moderne - Revue de linguistique Française, CILF (conseil international de la langue française), 2020
annee_publi
2020
resume
La linguistique est la science statistique type ; les statisticiens le savent bien ; les linguistes l'ignorent encore 1 Depuis cette déclaration prometteuse, en exergue, d'un des pionniers de la statistique linguistique, où en sont les relations entre linguistique et outils statistiques ? La linguistique qui s'affirme comme discipline scientifique offre, a priori, plus d'affinités spontanées avec les méthodes statistiques, issues des sciences dites exactes, que l'analyse littéraire, sur laquelle plane toujours le soupçon de subjectivité. La linguistique a, par ailleurs, cette propension à l'observation des faits qui l'éloigne de la grammaire normative. Loin d'édicter des règles théoriques et de déclarer non conformes les écarts éventuels, la linguistique des textes développe une démarche empirique et expérimentale. La linguistique est donc une science empirique, en ce sens qu'elle définit une instance de réfutation et que celle-ci est constituée à partir des données contingentes des langues. C'est une science expérimentale, en ceci qu'elle construit activement les observations qui donneront lieu aux procédures de réfutation 2. Opposé au rationalisme scientifique, l'empirisme est connoté défavorablement, comme le rappelle François Rastier ici même, comme on le lit dans la citation ci-après : L'empirisme est un donjon étroit et abject d'où l'esprit emprisonné ne peut s'échapper que sur les ailes d'une hypothèse 3 .
typdoc
Article dans une revue
Accès au texte intégral et bibtex
https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-02498025/file/VMagriLinguistique%20et%20nombre.pdf BibTex
  • + de résultats dans la Collection HAL du laboratoire BCL
  • Voir l'ensemble des résultats sur la plateforme HAL